Publié : 16 mars 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Aurore ARNAULT

Des études d’Histoire à Paris

  Je suis actuellement en deuxième année d’histoire à Paris 1 Panthéon-Sorbonne. J’étudie dans les locaux du centre Pierre Mendès France dans le 13e arrondissement. L’année prochaine, si tout se passe bien, j’étudierai enfin dans les beaux et spacieux bâtiments du Panthéon.
L’UFR d’Histoire offre une diversité d’unités d’enseignement que l’on peut étudier en plus des deux matières fondamentales du semestre (alternance entre histoire ancienne et médiévale, puis histoire moderne et contemporaine). Les deux premières années offrent un cursus général des quatre périodes historiques, chacune ayant des thématiques différentes. En plus des fondamentales, j’ai notamment choisi d’étudier le Grec ancien renforcé, l’histoire culturelle à l’époque moderne et contemporaine et la géographie. J’ai également suivi des cours en histoire de l’art et archéologie en L1.
  L’histoire enseignée à Paris 1 n’est pas du tout celle enseignée au lycée. On nous apprend réellement à envisager l’histoire sous une thématique étudiée très précise, et pas seulement à faire de l’évènementiel. Ainsi, ce semestre, j’étudie le monde des villes au Moyen Age et le pouvoir personnel sous l’Antiquité grecque et romaine. Le travail demandé n’est pas le même non plus. On nous enseigne la méthode des dissertations historiques, des synthèses et compte rendu, des critiques d’articles, des oraux et bien entendu le fameux commentaire de texte, base de tout travail d’historien. En outre, la charge de travail est énorme et il faut vite acquérir une organisation de travail efficace pour réussir son année.
  Ce qui est vraiment extraordinaire lorsqu’on étudie à Paris 1, c’est que nos professeurs – chargés de TD comme maîtres de conférence - sont en général des personnes renommées dans la communauté historienne et c’est vraiment génial d’avoir des enseignants « célèbres » qui nous dispensent les cours. De même, les ressources à Paris sont quasiment illimitées, tant sur le plan documentaire que sur le plan culturel. Les professeurs nous encouragent vivement à visiter les musées, les châteaux et les expos, et ces moments plus « amusants » font partie intégrante de notre cursus.
  J’aimerais continuer sur un master de recherche. Même si je suis encore indécise, car tout est vraiment très intéressant, j’envisage peut être d’étudier la Révolution Française qui reste selon moi, l’un des moments forts de notre histoire nationale. Et pourquoi ne pas envisager de faire ma thèse…

Aurore ARNAULT (ex-TL)

Voir en ligne : HISTOIRE : bibliographie des enseignements et informations administratives