Publié : 14 avril 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Le secret de Brokeback Mountain

Entre les cours de droit où l’on étudie des affaires d’enfants indemnisés du préjudice du seul fait de leur naissance, et des plaidoiries où j’apprends que les Dragibus noirs sont les meilleurs, que les juristes sont des obsédés textuels et que Johnny n’est pas l’idole des jeunes, je regarde des films en attendant les jours meilleurs. Le dernier en date est « Le secret de Brokeback Mountain » du réalisateur Ang Lee, sorti en 2005, récompensé par divers prix. Je ne suis pas spécialiste en analyse de films, mais celui-ci, je le trouve particulièrement intéressant dans le contexte actuel d’ouverture du mariage pour les homosexuels !

PNG - 964.3 ko

Alors un petit résumé :
L’histoire se passe dans le Wyoming, dans les États-Unis d’Amérique, pendant l’été 1963. Deux jeunes hommes, Ennis Del Mar (interprété par Heath Ledger) et Jack Twist (Jake Gyllenhaal) sont engagés pour surveiller un troupeau de moutons durant la saison des pâturages dans les hauteurs de Brokeback Mountain. Les conditions de vie font qu’ils se rapprochent, deviennent complices et tombent amoureux l’un de l’autre.
A la fin de la saison, ils reprennent chacun leur route. Ennis Del Mar épouse sa fiancée Alma et a deux filles, et Jack Twist rencontre Lureen, la fille d’un riche industriel, l’épouse et a également un enfant.
Mais quatre ans plus tard, les deux hommes se retrouvent et leur amour est ravivé. Mais dans le contexte de l’époque, difficile pour eux de vivre comme ils le souhaiteraient…

Je ne vais pas dévoiler la fin pour ceux qui ne l’auraient pas vu.

Je conseille ce film car il est intéressant en ce qui concerne l’évolution de la société concernant les homosexuels.

Aujourd’hui, par rapport au contexte dans lequel le film nous place, on ne peut que se féliciter du progrès que la société (en général) a fait dans l’acceptation des homosexuels. Avant, l’homosexualité était considérée comme une maladie, un crime qui méritait la peine de mort quelque fois. Maintenant, ce n’est plus autant le cas : en France, la dépénalisation de l’homosexualité a commencé en 1981.
Aux États-Unis, plusieurs états fédérés, malgré une influence religieuse très pesante, ont reconnu pour les homosexuels le droit de se marier, comme pour l’état de Washington en novembre 2012.
Malheureusement, l’intolérance n’a totalement disparu, regardons les manifestations anti mariage gay (et homophobe, disons-le clairement) qui poussent un peu partout en ce moment, mais tout de même, la société a une volonté de plus en plus marquée d’établir une égalité et une liberté entre des couples qui n’ont pas les mêmes tendances sexuelles. Ce projet de droit au mariage, cette égalité accordée, a pour une finalité d’exprimer dans les textes les valeurs que la société souhaite protéger. S’il le faut, le droit s’adaptera et changera.

On peut soulever également la difficulté des deux personnages à reconnaître et accepter leurs sentiments amoureux envers l’un l’autre. Question du jugement de la société, voire un peu de virilité ? Je ne sais pas. Dans le film, l’un d’eux propose de rester avec leurs femmes respectives plutôt que de vivre pleinement leur amour car aux yeux de la société, deux hommes vivant ensemble ce n’est une situation « normale » et tolérable. Il est vrai qu’aujourd’hui encore, dire que l’on est gay n’est pas forcément aussi simple que de passer une lettre à la poste (et encore, se rendre dans un bureau de poste peut s’avérer dangereux. Pour ceux que ça intrigue, il faut faire du droit administratif !) . Il y a toujours un risque à prendre… Malheureusement, il y a toujours des personnes qui vont vouloir discriminer sur ce point.
Après évidemment, il y a la dimension amoureuse du film qui est très touchante. Ça, c’est de l’amour. Et très beau décor.

Bref, excellent film ! A voir, en VO évidemment !

Linda Lou

Post-scriptum

Bande annonce du film (en VF hélas) :
http://www.youtube.com/watch?v=UuTiazIIPgA