Publié : 12 juin 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Le cousin du SRAS de nouveau en France

Deux cas de coronavirus détectés en France

Qu’est-ce que le coronavirus ?
Ce virus, en forme couronne, infecte essentiellement les voies digestives et respiratoires supérieures chez les mammifères et les oiseaux. Le coronavirus commence par un simple grippe et peut engendrer la mort.

 On a identifié quatre ou cinq souches de coronavirus capables d’atteindre l’Homme, dont le plus connu étant SARS-CoV, à l’origine du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère). Ce dernier a une pathogénèse unique puisqu’il entraîne des infections aux voies respiratoires inférieures et supérieures en plus de la possibilité d’une gastro-entérite.

Le coronavirus n’est pas un virus rare car c’est celui-ci qui provoque essentiellement le rhume ; en effet, on attribue un pourcentage non négligeable de rhumes banals aux coronavirus chez les humains adultes, surtout en hiver ou au début du printemps.


Il y a 34 cas qui ont déjà été détectés dans le monde. Le coronavirus qui nous intéresse a touché plusieurs pays : la France, l’Afrique, l’Arabie Saoudite, le Qatar, l’Allemagne, la Jordanie, la Grande-Bretagne et la Tunisie
 En France, deux personnes ont été touchées par ce virus, leur pronostic vital est "engagé" depuis le lundi 13 mai 2013. Le 26 mai, le voisin de chambre où été hospitalisé le patient atteint de ce virus est dans un dans un état dit préoccupant. Le premier patient atteint de ce virus est décédé le 28 mai 2013. Lorsque le coronavirus a été détecté chez les deux patients, ils ont été placés en service de réanimation. Les symptômes vont du syndrome grippal à une pneumopathie avec détresse respiratoire nécessitant une réanimation intensive. Il tue une fois sur deux les personnes atteintes. 
 Il n’y pas encore de certitude sur le mode de transmission. Le plus vraisemblable est une transmission par voie aérienne (postillons, toux...) à une distance courte (moins d’un mètre) par une personne présentant des signes d’infection respiratoire (fièvre, toux..). 
 Trois groupes représentant un total de 201 personnes font actuellement l’objet d’une surveillance épidémiologie. Le premier groupe comprend 39 personnes, dont le premier malade. Il s’agit de touristes ayant effectué un voyage organisé dans les Emirats arabes unis du 9 au 17 avril. Un deuxième groupe de 38 personnes comprend les sujets dans l’entourage du second malade contaminé par le premier – avec qui il partageait sa chambre à l’hôpital de Valenciennes. Enfin, un troisième groupe de 124 personnes comprend les individus ayant été au contact du premier ou du second malade sur le territoire français. Cependant à la date d’aujourd’hui, les risques de transmission sont réduits car le cas du coronavirus a été pris à temps ce qui reduit les risques mais il faut quand même rester vigilants.

Le 28 mai 2013, il y a eu 22 cas en Arabie saoudite et 18 morts. Le 26 mai 2013, le ministère de la santé a annoncé qu’une femme de 81 ans est décédée du coronavirus, elle été atteinte d’insuffisance rénale et de maladie chroniques.

 


Avant le coronavirus il y a eu l’épidémie du SRAS (syndrôme respiratoire aigu sévère), c’était la première maladie grave et transmissible du XXIe siècle. Cette épidémie a commencé en Chine en 2002 et a éclaté au niveau mondial en 2003 faisant plus de 8000 cas et près de 800 morts. L’alerte mondiale a été déclarée le 12 Mars 2003 ce qui permit une mobilisation, des mesures d’isolement et de quarantaine. Les symptômes du SRAS sont une fièvre supérieure à 38°, une toux sèche, un essoufflement, des difficultés respiratoires ainsi que des maux de tête, des douleurs musculaires jusqu’au malaise général. C’est pour cela que le coronavirus a pu être immédiatement repéré, les symptômes sont quasiment similaires. La transmission de ces deux virus se font d’homme à homme. On dit que le coronavirus et le SRAS seraient tous les deux de la même famille. On appelle même le coronavirus le "nouveau SRAS"


Julie V. (507)