Publié : 16 septembre 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Zellidja

Un voyage commence toujours par un premier pas

Tu as entre 16 et 20 ans ?

Tu rêves de partir en voyage, découvrir de nouveaux horizons, faire des rencontres hors du commun ?

Ton rêve peut se réaliser grâce aux bourses de l’association Zellidja, qui a été créée en 1949 mais qui est encore peu connue, et que je conseille à tous ...

« Donner aux jeunes le moyen de compléter leurs études par des connaissances qu’ils n’ont pas acquises dans les établissements scolaires et n’acquerront pas davantage dans les grandes écoles ou en faculté » Jean Walter

JPEG - 41 ko

Le montant des bourses varie en fonction de la destination et du sujet, et peut aller jusqu’à 900 euros pour un premier voyage, et jusqu’à 1100 pour un second.

Pour obtenir cette bourse, il faut partir seul(e) pour une durée minimale d’un mois, entre juin et décembre de l’année.

Tu peux partir où tu le souhaites, en Roumanie, en Chine, en Côte d’Ivoire, en Argentine, aux Etats-Unis, en Nouvelle-Zélande ou … en France !

Il suffit pour cela d’avoir une envie de découvertes, une curiosité et de choisir un sujet d’étude dans le pays que tu souhaites.

Là encore, tu es totalement libre dans le choix du sujet. Il peut s’agir de découvrir une culture, ou de se pencher sur un sujet d’actualité, une étude scientifique, une rencontre de population … Puise au fond de toi, de ce qui t’intéresse, et tu trouveras facilement un sujet !

Il faut juste avoir une envie au creux du ventre qui te pousse à partir à l’aventure !

Bien sûr, le fait de partir seul peut faire peur.

Mais il s’agit d’une expérience incroyable qu’il faut saisir si tu en ressens l’envie.

Lorsqu’on a entre 16 et 20 ans, on ne se sent pas forcément assez autonome pour se débrouiller sans aucune aide lors d’un voyage… Et pourtant, ce n’est pas si sorcier. Il suffit d’en avoir envie, et c’est possible.

Pour ma part, je suis partie un mois en Grèce à 19 ans.

Ce mois a été tout simplement magique et j’en garde un souvenir formidable.

Je repense très souvent à tout ce que j’ai vu, senti, entendu, goûté, touché, partagé lors de ce voyage … Cela a été incroyablement enrichissant.

C’est très plaisant de partir en voyage avec sa famille ou avec ses amis, mais ca l’est également de partir seul. C’est différent. C’est autre chose. Et c’est tout aussi passionnant.

Même si je suis partie toute seule, j’ai fait tellement de rencontres que je n’ai passé que deux soirées vraiment seule.

Quand tu voyages en solitaire, cela te pousses à rencontrer les gens, et ainsi tu t’imprègnes bien davantage de la façon de vivre et du quotidien de la population. C’est une parenthèse.

A ton retour du voyage, tu dois rendre un rapport d’enquête sur le sujet choisi, un journal de route et un carnet de comptes.

Même si cela peut sembler contraignant, c’est en fait une très bonne chose car cela t’oblige à organiser ton temps, ton argent, à prendre conscience des éléments qui t’entourent.

Depuis mon voyage, j’en parle souvent autour de moi. Les gens qui m’entourent sont souvent trop âgés pour bénéficier de cette bourse et le regrette. « Si j’avais su ! » me répond on bien souvent.

Est-ce parce que l’envie d’une telle aventure se manifeste une fois que l’on est un peu plus mature, et que cette idée de voyage en solitaire génère moins de peur ?

Peut être …

Mais je regrette amèrement que cette bourse ne soit pas plus connue, car c’est une opportunité incroyable, qui offre sa chance à tous les jeunes.

Qu’importe votre milieu social, vos résultats scolaires …

La seule chose qui est décisive, c’est votre motivation !

Alors je vous conseille à TOUS d’aller faire un tour sur le site de Zellidja pour découvrir cette bourse qui peut vous permettre de réaliser une expérience formidable. www.zellidja.com

Réfléchissez-y, parlez en autour de vous …

Vous pouvez très bien décider de ne pas avoir envie de ne pas faire un tel voyage, mais au moins, vous savez que cette bourse existe.

… et si vous avez envie alors, FONCEZ !

Louise Pinton