Publié : 21 octobre 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Comment financer ses études

Les bourses postbac

Emma Jagu, ancienne de TS, présente les bourses proposées aux élèves méritants.


Comme vous le savez peut-être, il y a quelques mois, après avoir passé le Bac et appris où j’allais faire mes études, j’ai eu la chance de recevoir deux lettres : celles qui m’apprenaient que j’avais été choisie pour recevoir deux bourses supplémentaires à celles du Crous.


Ainsi je suis lauréate de la bourse "Lumière des cités" et de la Bourse Euris. La question que certains se posent sûrement, c’est d’où viennent ces bourses, et comment les obtenir.



Tout d’abord, parlons de la bourse "Lumière des cités". C’est la bourse la plus "facile" à obtenir des deux, dans le sens où chaque année 100 lauréats sont choisis en Haute-Normandie, dont 6 de Marc Bloch cette année. Mais seuls un nombre limité d’élèves peuvent se présenter par lycée, et c’est aux professeurs principaux et au proviseur de choisir les élèves candidats. Les critères qui sont examinés par le jury sont les suivants : revenus des parents, environnement d’origine, ambition et engagement citoyen.
La bourse est pilotée par le CRIJ (Centre Régional d’Information Jeunesse) de Haute-Normandie et possède de nombreux partenaires : SNCF, la Poste, Neoma Business School... Ainsi en plus de recevoir 600€, une partie du BAFA peut être pris en charge, des jobs d’été sont proposés et tout un accompagnement pédagogique est mis en place. Trois "référents" sont à l’écoute et se proposent par exemple de corriger les CV.



Ensuite il y a la Bourse Euris. Euris, c’est un grand groupe industriel qui contient le groupe Casino, le groupe Go Sport ... C’est donc une bourse "privée", qui se rapproche du mécénat. Encore une fois, ce sont le proviseur et les professeurs principaux qui "choisissent" les élèves qui poseront leurs candidatures, sachant que seuls certains lycées de France, en particulier ceux des zones "sensibles", sont invités à présenter des élèves. Ce sont toujours les revenus et l’ambition qui comptent et seuls 40 élèves, ayant eu la mention "Très Bien" au Bac et venant de toute la France (métropolitaine et DOM-TOM), sont sélectionnés au final.
En "récompense", une bourse de plus de 7000€ répartie sur deux ans et un suivi pédagogique, avec un parrainage.
Notez qu’il ne faut pas forcément faire un prépa élitiste ou aller à Sciences Po pour que le dossier soit retenu. Ils cherchent des élèves qui ont vraiment envie de réussir, que ce soit en sciences, en médecine, en lettres ou en droit, à la Fac, en prépa ou en école. Ce qu’ils veulent, c’est récompenser ceux qui n’ont pas forcément toutes les chances de leur côté pour réussir mais pourtant se battent pour y arriver.


Pour finir, je voudrais évoquer le fait que les bourses que j’ai reçues ne sont pas les seules qui existent en dehors des bourses du Crous. Entre les bourses accordées par les collectivités (comme Lumière des Cités) ou par les fondations (comme Euris), je pense qu’il y a moyen de trouver des financements supplémentaires.

Emma Jagu

Quelques liens :