Publié : 5 février 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Le Mondial de l’automobile

Le mondial de l’auto a fermé ses portes le dimanche 14 octobre, et dans un secteur automobile en crise les constructeurs généralistes n’ont pas eu le droit à la faute.


Avec 1,230 millions de visiteurs environ, le plus grand salon automobile mondial a enregistré une baisse de fréquentation de 2% par rapport à l’an dernier, ce qui reste néanmoins une très bonne performance.


La voiture de ce mondial a été la Renault Clio 4.



Plus grande, plus séduisante et au même tarif que sa grande sœur elle devrait continuer à bien se vendre.


Des sportives plus performantes, avec des gammes renouvelées, étaient présentées chez Lamborghini, Jaguar, McLaren et Bentley. Celles ci se veulent plus écologiques, grâce à de nouveaux moteurs employant les nouvelles technologies comme l’Hybrid, ou même l’électrique pour Mercedes et plus confortables, mais les prix montent : c’est la tendance chez les constructeurs de luxe.


Les temps sont durs chez les constructeurs généralistes : hormis Volkswagen qui échappe à ce mouvement, tous les autres enregistrent de mauvais résultats, surtout le groupe PSA-Peugeot-Citroën qui voit ses ventes baisser en chute libre (13% au niveau mondial), ce qui implique le licenciement de 8000 salariés en France d’ici à 2014. 


En résumé, le Mondial de l’automobile est un enjeu majeur pour tous les constructeurs qui peuvent à la fois promouvoir leurs modèles et dévoiler leur futur style grâce à des concepts plus ou moins réalistes. Enfin, la grosse tendance de ce mondial, c’est l’électrique ; les véhicules à batterie étaient plus nombreux, plus réalistes et surtout plus accessibles grâce, notamment, au nouveau bonus écologique de 7000 € pour les voitures électriques.


Corentin Baldo - Samuel De Brabandère


Marie Lechevalier - Thomas Hebert (508)

Voir en ligne : Site officiel du mondial