Publié : 5 février 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Merci le conseil général de l’Eure !

Le conseil général de l’Eure vient de racheter l’usine de M-Real à Alizay afin de permettre à des centaines de salariés de l’usine de garder leurs emplois. Un grand soulagement pour ces salariés qui devaient être au chômage.

Le Conseil général de l’Eure vient de racheter l’usine de M-Real à Alizay afin de permettre à des centaines de salariés de l’usine de garder leurs emplois. Un grand soulagement pour ces employés qui devaient être au chômage.

La fermeture de l’usine M-Real, début avril 2012, avait mis au chômage 250 à 300 employés... Cette fermeture était inscrite dans le cadre d’une vaste restructuration de l’entreprise finlandaise M-Real partout en Europe et de la transformation de cette entreprise. Mais une lueur d’espoir est apparue à propos de l’usine d’Alizay : elle va rouvrir officiellement grâce à l’indemnisation du Conseil général de l’Eure qui a versé 22 millions d’euros pour la sauver. La plus grande partie du site et des installations a été revendue immédiatement au papetier Double A, basé à Hong-Kong, qui veut reprendre l’activité, et à l’énergéticien français Neoen, filiale du groupe Direct Energie, qui prévoit de relancer la centrale biomasse de l’usine qui fournira l’énergie aux installations.

La réaction des maires et des employés a été très rapide. Des tracts écrits par les salariés et distribués aux villes voisines d’Alizay signent la victoire des membres du personnel sur leur licenciement. Le maire de Pont-de-l’Arche, Richard Jacquet et le conseiller municipal du N.P.A., Philippe Thouément ont félicité le Conseil général de l’Eure pour avoir racheté l’usine et sauvé des centaines d’emplois. Mais l’usine ne s’arrêtera pas maintenant : sur la partie qui ne sera pas remise aux deux repreneurs, le Conseil général compte développer à terme d’autres projets, notamment un port fluvial dédié à des traficsde vrac.

Antonin Boudier (507)

 

 
 
 

 

 

 

Sitographie :

http://louviers-2008.blogspot.fr/

http://www.liberation.fr/economie/2...