Publié : 5 février 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Qui est véritablement le proviseur ?

Le vendredi 14 décembre nous sommes allés voir le proviseur du lycée Marc Bloch Monsieur Cantrelle pour lui poser quelques questions.

Qui est le proviseur ?

Interview de M. Cantrelle, proviseur du lycée Marc Bloch depuis 2010

Par quel métier avez-vous entamé votre vie professionnelle ?

Par le métier d’ingénieur agronome (j’ai un bac +4 en ingénieur agronomie) que j’ai exercé en Afrique dans plusieurs situations différentes, mais la toute première fois c’était pour de la production de café en Centrafrique.

Combien d’heures par semaine consacrez-vous à votre activité de proviseur ?

Sans faire le compte total je travaille de 8h00 à 19h00.

Depuis combien de temps êtes-vous proviseur ?

C’est ma troisième année dans ce lycée avant j’étais principal dans des collèges.

Quand vous étiez enfant aviez-vous déjà envie de travailler dans l’éducation nationale ?

Oui, la première chose que j’ai voulu y faire, c’était professeur de S.V.T. et puis je me suis dirigé vers une autre direction après mon bac. Peut-être suis-je revenu à mon premier projet par une voie détournée.

Avez-vous déjà été professeur et quelles modifications voudriez-vous apporter au lycée dans les années futures ?

Non, je n’ai jamais été professeur. Je crois que la principale chose qui m’intéresserait serait de faire travailler les élèves avec plus de responsabilités personnelles, qu’ils soient plus autonomes. Bien souvent les professeurs et moi-même regrettons, comme on dit dans le métier, de devoir vous « béquiller » : nous essayons, par des voies détournées, de vous amener à l’autonomie. Je serais très heureux d’arriver à ce qu’un maximum d’élèves deviennent encore plus autonomes. Certains le sont déjà, bien sûr, mais beaucoup ont encore d’énormes progrès à réaliser dans ce domaine.

Souhaitez-vous continuer à gravir les échelons dans l’Éducation nationale ou le métier de proviseur vous convient-il ?

Bien que j’adore ce que je fais, parfois on a envie d’évoluer ; je suis tenté parfois par le fait de passer le concours d’Inspecteur Pédagogique Régional pour l’E.V.S., c’est-à-dire option « établissement et vie scolaire ». C’est quelqu’un qui, plutôt que d’être dans un lycée comme moi, s’occupe de la gestion des lycées, de l’inspection de certains personnels tels que les documentalistes, les conseillers principaux d’éducation et il assiste le recteur dans des missions transversales pour valoriser certaines actions dans les lycées.

David Vieuxbled et Annelaure Froment (508)